Soutien au secteur du bâtiment et des travaux publics

 
 
Soutien au secteur du bâtiment et des travaux publics

La reprise de l’activité du BTPBâtiment et travaux publics essentielle pour le maintien de l’emploi, de l’activité économique et de l’accès à des services fondamentaux, est une priorité gouvernementale.

Un guide national de sécurité sanitaire sur les chantiers a été édité dès le 2 avril, établi en lien avec les organisations professionnelles (OPPBTP), permettant la ré-ouverture des chantiers tout en préservant la santé des salariés. Le soutien au secteur du BTPBâtiment et travaux publics s’est également traduit par des mesures de soutien public :

  • Fonds de solidarité (1 810 entreprises du BTPBâtiment et travaux publics de la Manche en ont bénéficié pour un montant total de 2,6 M€)
  • Prêts garantis par l’État (287 entreprises concernées dans la Manche pour un montant total de 33,3 M€
  • Activité partielle (1 115 entreprises dans la Manche concernant 12 260 salariés du BTPBâtiment et travaux publics.

L’action gouvernementale se poursuit par la préparation d’un plan de relance qui devrait être présenté dès la rentrée (développement de la compétitivité des entreprises, empreinte décarbonée, simplification des procédures). Certaines mesures d’urgence sont d’ores et déjà prévues :

  • soutien financier (1 milliard d’euros, inscrits en loi de finances rectificative, abondant la dotation de soutien à l’investissement local) aux investissements structurants des collectivités (santé, rénovation thermique des bâtiments publics, rénovation du patrimoine),
  • remises de charges sociales (jusqu’à 50% sur les échéances de mars à mai) aux entreprises de moins de 50 salariés ayant subi des pertes importantes de chiffre d’affaires,
  • renforcement du dispositif de garantie de l’État à l’assurance crédit pour les entreprises,
  • remboursement des créances constatées du fait des pertes liées à la crise sanitaire et stock de créances pour soutenir la trésorerie des entreprises,
  • aide au recrutement des apprentis (5000 à 8000 euros par contrat).

Dans le département de la Manche, pendant la crise sanitaire, le Préfet a incité et accompagné la reprise des chantiers conformément aux dispositions du guide de l’OPPBTP. Le comité local du BTP, auquel vous avez participé, a permis de recueillir les difficultés rencontrées (approvisionnement en matières premières, fermeture des déchetteries, accord des parties prenantes pour la reprise des chantiers, prise en charge du surcoût lié à la protection des salariés). Des réponses ont ainsi pu être apportées aux difficultés rencontrées pendant la crise sanitaire. Par exemple, en matière d’information aux professionnels, des cartes actualisées ont été publiées sur le site internet de la Préfecture sur la situation des ouvertures/fermetures de déchetteries. Pour les chantiers des particuliers, toutes informations utiles à la restauration de la confiance ont été diffusées sur le site internet de la préfecture (guide de l’OPPBTP sur les mesures de précaution lors des interventions). Afin de faciliter les approvisionnements, des dérogations d’autorisations de transport ont été accordées pour acheminer des marchandises auprès des négociants de matériaux.

Afin de favoriser la pleine reprise d’activité de la filière BTP post-crise sanitaire, une charte régionale de bonnes pratiques en BTP a été signée le 29 mai sous l’égide du préfet de région entre les professionnels du BTP et les principaux maîtres d’ouvrage publics. Cette charte vise à engager toute la filière dans une gestion commune de la reprise, en favorisant un dialogue de qualité notamment sur la question des retards et des surcoûts liés à la crise sanitaire.

Dans le département de la Manche, une boite mail dédiée aux maîtres d’ouvrages publics et aux professionnels du BTP a été créée (pr ef.appui-btp@manche.gouv.fr ), qui demeurera active le temps nécessaire à une reprise complète de l’activité du BTPBâtiment et travaux publics.