Covid-19 | Levée des restrictions de déplacement, maintien du couvre-feu et étapes du déconfinement

 
 
Covid-19 | Levée des restrictions de déplacement, maintien du couvre-feu et étapes du déconfinement

Depuis le lundi 3 mai, les restrictions liées aux déplacements sont levées.
Le couvre-feu est par ailleurs toujours en vigueur de 19h00 à 06h00.

Toutes les informations sur la situation sanitaire sont disponibles sur le site du Gouvernement , ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24h/24).

Les attestations de déplacements sont accessibles en ligne sur le site du Gouvernement et sur l’application #TousAntiCovid.

Les préfets ont la possibilité d’interdire certains rassemblements ou manifestations dans l’espace public quand leurs conditions d’organisation créent un vrai risque sanitaire, ainsi que l’accès à certains sites (quais, berges, places…).

Le télétravail doit être la règle dès qu’il est possible. Si l’activité professionnelle ne peut pas être exercée en télétravail, il n’existe aucune limitation kilométrique. Il est cependant impératif de se munir d’une attestation dérogatoire lors des déplacements entre le domicile et le lieu de travail.

Commerces

Seuls les commerces vendant des biens et services de première nécessité peuvent rester ouverts. A ceux-là s’ajoutent les libraires et disquaires, les services de coiffure, les fleuristes, les services de réparation et d’entretien des instruments de musique, les commerces de véhicules automobiles et de machines agricoles sur rendez-vous, et les commerces de détail de cacao, chocolats et produits de confiserie.

Qu’ils soient situés dans des centres commerciaux ou à l’extérieur de ceux-ci, les magasins multi-commerces, les supermarchés, les hypermarchés et les autres magasins de vente d’une surface de plus de 400 m2 doivent fermer leurs rayons correspondant aux activités qui ne sont pas autorisées.

Les commerces dont la surface est supérieure à 10 000 m² sont fermés. Dans ces commerces les grandes surfaces, seuls peuvent ouvrir les commerces alimentaires ainsi que les pharmacies.

Tous les commerces et services en droit de continuer d’exercer peuvent le faire jusqu’à 19h, dans le cadre d’un protocole sanitaire strict.

Marchés

Seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d’espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés ouverts ou couverts.

Écoles
  • Semaine du 3 mai : retour en classe pour les collèges et lycées.

Un dispositif d’accueil des enfants des personnels prioritaires est par ailleurs assuré dès la semaine du 6 avril.

Universités

Les universités peuvent continuer de fonctionner selon les protocoles en vigueur, soit la possibilité pour chaque étudiant de se rendre à l’université 1 jour par semaine.

Les concours prévus jusqu’au 3 mai sont maintenus et leur organisation sera adaptée. Les examens qui ne peuvent pas se tenir à distance doivent être reportés autant que possible au mois de mai.

Lieux de culte

Les lieux de culte restent ouverts selon les protocoles actuellement en vigueur : les offices sont permis dans le respect d’un protocole sanitaire et d’une organisation permettant de laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux.

Il est recommandé d’éviter le plus possible les rassemblements privés à l’occasion des fêtes religieuses.

Travail

Toutes les entreprises et les administrations qui le peuvent doivent pousser au maximum le télétravail avec l’objectif d’atteindre au moins 4 jours sur 5 en télétravail et une journée sur place pour les salariés qui le souhaitent. Les contrôles au sein des entreprises et administrations seront renforcés.

Les parents qui doivent rester à domicile pour garder leurs enfants et ne pouvant télétravailler peuvent bénéficier du dispositif de chômage partiel.

Ces mesures de freinage massives sont en vigueur tous les jours, en complément du couvre-feu mis en place entre 19h et 6h. Durant cette tranche horaire, il est obligatoire de se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire pour se déplacer, sous peine d’une amende de 135€ et jusqu’à 3 750€ en cas de récidive.

Plus d’informations sur https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

L’agenda de la réouverture

deconfinement-e3cbe

Le président de la République a souhaité donner la priorité à l’éducation avec, dès le 26 avril 2021, la réouverture des écoles (« étape zéro »), suivie de quatre étapes de réouvertures progressives :

  • 3 mai : fin des attestations entre 6h et 19h et des restrictions de déplacement.
  • 19 mai : couvre-feu repoussé à 21h et réouverture des commerces, des terrasses, des musées, des salles de cinémas et des théâtres avec des jauges limitées.
  • 9 juin : couvre-feu à 23h et ouverture des cafés et restaurants en intérieur et des salles de sport.
  • Assouplissement du télétravail, en concertation avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises.
  • 30 juin : fin du couvre-feu.

Ces mesures nationales pourront être tempérées par des « freins d’urgence » dans les territoires où le virus circulerait trop :

  • taux d’incidence supérieur à 400 infections pour 100 000 habitants ;
  • augmentation brutale du taux ;
  • risque de saturation des services de réanimation.

Mesures complémentaires applicables dans le département de la Manche

 Port du masque

Le port du masque est obligatoire dans toutes les communes du département de la Manche pour toutes les personnes de onze ans et plus, sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public. Cette obligation s’applique dans les zones urbanisées des communes comprises entre les panneaux de signalisation routière signifiant les entrées et sorties d’agglomération à l’exception :

  • des espaces publics des bois, forêts, prairies, chemins ruraux et forestiers ;
  • des plages à partir de la zone de galets jusqu’à l’estran
  • des hameaux et lieux-dits identifiés par des panneaux.

L’obligation de port du masque ne s’applique pas aux personnes suivantes :

  • les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette situation et qui mettent en œuvre par ailleurs les autres mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus ;
  • les personnes pratiquant une activité physique (vélo, course à pied, trottinette, etc.), qui devront néanmoins détenir un masque qu’elles devront porter dès la fin ou l’interruption de l’activité physique ;
  • les conducteurs de véhicules à deux roues motorisées ayant obligation de porter un casque ; ces personnes sont toutefois tenues de détenir un masque qui doit être porté dès la fin ou l’interruption de leur activité
  • Cette obligation ne s'applique pas aux activités à caractère strictement professionnel qui s'exercent sur la voie publique dans les conditions prévues par les protocoles sanitaires professionnels en vigueur.

Le port du masque reste obligatoire dans tous les établissements recevant du public et dans les services de transport.

 

> Arrêté de prolongation de l'obligation du port du masque dans le département de la Manche - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,80 Mb

 


Le 3 mai 2021 : Interdiction des vides-greniers, brocantes et foires à tout dans toutes les communes du département jusqu'au 18 mai 2021 :

> ARRETE n°2021 SIDPC 29 du 3 mai - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,88 Mb


Le 3 mai 2021 : Interdiction de vente à emporter d'alcool et livraison de boissons alcoolisées durant le couvre-feu, de 19h à 6h ainsi que la consommation d'alcool sur la voie publique et dans les espaces publics jusqu'au 18 mai 2021 inclus :

> ARRETE n°2021 SIDPC 27 du 3 mai - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,85 Mb


Le 3 mai 2021 : Interdiction de diffusion de musique amplifiée sur la voie publique et/ou audible depuis la voie publique jusqu'au 18 mai 2021 inclus :

> ARRETE n°2021 SIDPC 28 du 3 mai - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,88 Mb


  

Décret n° 2021-384 du 2 avril 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire