Le suivi de la qualité sanitaire des eaux conchylicoles

 
 

La surveillance du milieu marin se fait par le biais de 3 dispositifs que sont :le REMI, le REPHY, le ROCCH

Le REMI (Réseau de contrôle microbiologique) assure le suivi des zones de production conchylicole classées A,B,C afin :

  • d’évaluer les niveaux de contamination fécale dans les coquillages en zones classées,
  • de suivre l’évolution de ces niveaux,
  • de mettre en évidence et de suivre des épisodes inhabituels de contamination ou de risque de contamination.

L’objectif du REPHY (Réseau d’observation et de surveillance du phytoplancton et des phycotoxines) est de détecter et de suivre des espèces phytoplanctoniques productrices de toxines susceptibles de s’accumuler dans les milieux marins de consommation ou de contribuer à d’autres formes d’exposition dangereuse pour la santé humaine,

Le REPHY a un double aspect environnemental et sanitaire :

  • environnemental, avec l’acquisition de données sur les populations phytoplanctoniques des différentes façades maritimes, sur les perturbations pouvant être associées à la prolifération de certaines espèces phytoplanctoniques (anoxies, mortalités de poissons ou de coquillages), et sur le contexte hydrologique de base (température, salinité, turbidité, oxygène dissous) et l’estimation de la chlorophylle et des nutriments,
  • sanitaire, du fait des observations régulières sur le phytoplancton toxique dans l’eau ou présent sur les micro-algues, et la recherche de ces toxines dans les mollusques bivalves présents dans les zones de production ou dans les gisements naturels.

L’objectif du ROCCH (Réseau d’observation de la contamination chimique) est d’évaluer les niveaux et tendances de la contamination chimique et la surveillance chimique sanitaire des zones de production conchylicole classées.

Les paramètres analysés sont les trois métaux (Cadmium, Mercure et Plomb) dont les seuils de contamination européens sont réglementés au titre de la surveillance sanitaire des zones de production conchylicole.


Le suivi sanitaire par les 3 réseaux a pour vocation le classement des zones de production et la prise de mesures de gestion en cas de résultats non conformes au classement.