Egalité dans la vie professionnelle, économique et sociale

Entrepreneuriat des femmes

 

Les femmes et la création d'entreprise

En dépit d’un intérêt marqué des femmes pour l’entrepreneuriat, les créatrices d’entreprises sont encore minoritaires.

Plusieurs sondages indiquent que de nombreuses femmes souhaitent entreprendre. Or, seulement 30 % des entreprises créées en France chaque année le sont par des femmes et 10% dans l'innovation.

Cet écart entre l’intention et l’action est confirmé par les professionnels de la création d’entreprise tout comme par les études sur le sujet, qui constatent que les femmes sont confrontées à des difficultés particulières, et notamment :

► Une difficulté à passer à l’acte

► Une information dispersée

► Une tendance des créatrices à ne pas se sentir pleinement légitimes

► Des difficultés similaires à celles des femmes salariées dans l’articulation des temps

► Des secteurs d’activités choisis souvent très concurrentiels et stéréotypés

► Une difficulté à s’insérer dans les réseaux professionnels

► Des compétences à développer pour la présentation du projet

► Un accès plus complexe aux financements bancaires

Un plan gouvernemental en faveur de l’entrepreneuriat féminin

Fort de ces constats, le Ministère des droits des femmes a lancé en 2013 un plan gouvernemental ayant l’objectif de faire progresser de dix points le taux de femmes entrepreneures en France d’ici 2017.

Depuis 2016, l'État met en œuvre cette action, en intégrant une dimension territoriale.

Plus d'information sur le site du secrétariat d'État à l'égalité femmes - hommes

Le plan en faveur de l’entreprenariat développe une approche complémentaire, propre aux territoires ruraux afin de répondre aux besoins spécifiques des créatrices d’entreprise qui y résident.

Trois axes structurent ce plan

► sensibiliser, orienter et informer ;

► renforcer l’accompagnement des créatrices ;

► faciliter l’accès des créatrices au financement par le biais du fonds de garantie à l'initiative des femmes (FGIF).

> FGIF - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,19 Mb

Rappel des politiques publiques de référence

- La convention entre l’État (Ministère des droits des femmes) et la Caisse des dépôts, renouvelée en 2017 en déclinaison de ces objectifs par la mise en place de plans d'actions régionaux (PAR), avec un accent particulier sur les zones rurales et les quartiers politique de la ville.

- Le partenariat entre l’État (Ministère des droits des femmes) et la Fédération nationale de la Caisse d’Épargne pour le développement de l'entrepreneuriat féminin visant 4 axes de progrès : informer et sensibiliser largement les acteurs de l’entrepreneuriat féminin, communiquer et valoriser les initiatives en la matière, mieux connaître les réalités du terrain, étudier les besoins des créatrices et particulièrement leurs besoins de financement.

- Focus sur le développement de l’entrepreunariat féminin en quartiers de politique de la ville (QPV) et zone rurale : adossement d’objectifs spécifiques. Plan 2016 « 7 engagements » : approche territoriale

- Le plan d'action régional (PAR) pour la promotion de l'entrepreneuriat des femmes entre l’État, la Région, la Caisse des dépôts, la Caisse d’Épargne Normandie et BNP Paribas renouvelé par une feuille de route normande 2017 en fusion des 2 anciens PAR.

Déploiement dans la Manche

- Dans le cadre du PAR , la DRDFE, la Caisse des Dépôts et la Région ont développé un projet avec les acteurs locaux, afin de développer l’entrepreneuriat féminin dans le Sud Manche. Le choix de cette zone territoriale a reposé notamment sur la nécessité de mailler le territoire départemental en matière de déploiement de la politique d’égalité entre les femmes et les hommes de façon transversale du fait de dynamiques locales et disparates existantes. Le Sud Manche répondant particulièrement aux objectifs en matière de publics cibles en zone rurale et QPV.

Cette démarche a été portée dans sa phase d’expérimentation 1, par la ville d’Avranches dans l’objectif de co-construire le projet avec la Communauté de Communes Avranches – Mont Saint Michel et Initiatives Pays de la Baie.

3 axes retenus pour l'expérimentation :

  • Programme de professionnalisation post-accompagnement : travail auprès des parrains/marraines, formation des dirigeants / acquisition de compétences,
  • Création d'un club « pionnières » dans le sud Manche voire élargi pour la richesse qu'il constitue en termes de réseau « Manche pionnières », 
  • Formalisation d'un guide de bonnes pratiques sur les conditions de la co-construction, du développement d'une démarche globale en matière de création d'entreprises sur un territoire. Basé sur la phase 1 de Construire Ensemble et la phase 2.

Intérêt du projet Manche pionnières :

Les femmes rencontrent des difficultés à s’investir dans les activités de réseaux, liées notamment aux complexités d’articulation des temps de vie.

Elles peuvent aussi sous-estimer les bénéfices de cet investissement alors même que cela :

- renforce la confiance en soi,

- favorise la transmission d’expériences, l’échange d’idées,

- peut donner accès à des moyens sous la forme d’aide matérielle voire financière et offrir des opportunités commerciales,

- permet de parler plus librement de ses choix stratégiques, difficultés et réticences.

Le projet bénéficie de l'expertise de "Normandie pionnières" qui anime cette démarche en région via un club lancé en mai 2017.

Dans les territoires ruraux, les créatrices d'entreprise expriment un besoin plus important de se retrouver et d’échanger par solidarité féminine et pour pallier l’isolement géographique d'où le fort taux de participation dès la première réunion.

Perspectives

Développer une concertation départementale en intégrant de nouveaux partenaires agissant sur les autres parties du département, centre et nord Cotentin afin de promouvoir l’entrepreneuriat des femmes dans la Manche, de faire connaître les initiatives et les dispositifs au profit des publics.

Un comité de pilotage départemental est constitué composé des partenaires su secteurs, de collectivités territoriales et de partenaires privés : Caisse d’Epargne, CER France etc.)

Plus d’informations :

http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/dossiers/egalite-professionnelle/entrepreneuriat-des-femmes/fgif/

Contacts