Actualités

Un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène confirmé dans un élevage à Bricquebec-en-Cotentin

 
 
Un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène confirmé dans un élevage à Bricquebec-en-Cotentin

Un foyer d’influenza aviaire, dont le caractère hautement pathogène vient d’être confirmé ce vendredi 29 juillet, a été détecté dans un élevage de poulets et de canards situé dans la commune de Bricquebec-en-Cotentin dans la Manche.

Au regard des enjeux pour la filière volailles dans le département et du risque de diffusion du virus dans d’autres élevages, l’abattage préventif de l’élevage concerné a été réalisé dès ce vendredi.

Une zone de contrôle temporaire se traduisant par la mise en œuvre de mesures de biosécurité renforcées était déjà en place depuis le 7 juillet 2022 sur une grande partie du département de la Manche incluant la commune dans laquelle se trouve cet élevage, suite à la détection de cas d’influenza aviaire sur des oiseaux sauvages en différents points du département.

En complément de ces premières mesures, et en application des protocoles en vigueur, compte tenu de la confirmation du caractère hautement pathogène du virus et pour garantir son absence de diffusion à d’autres élevages, des zones réglementées de protection (ZP) et de surveillance (ZS) ont été mises en place ce vendredi dans un rayon de 3 et 10 km.

Périmètre de la zone de protection :
- ROCHEVILLE : en intégralité

- BRICQUEBEC EN COTENTIN : partie située à l’est de la D900, au nord de la rue de la République et au nord de la D 902

- RAUVILLE LA BIGOT : partie située au sud de la D418 et à l’est de la D900

- SOTTEVAST : partie située au sud de la D62

Périmètre de la zone de surveillance :

- BENOITVILLE : en intégralité

- BREUVILLE : en intégralité

- BRICQUEBEC-EN-COTENTIN : partie située à l’ouest de la D900 et au sud de la D902 et au sud de la rue de la République

- BRICQUEBOSQ : en intégralité

- BRIX : en intégralité

- COLOMBY : en intégralité

- COUVILLE : en intégralité

- L'ETANG-BERTRAND : en intégralité

- GOLLEVILLE : en intégralité

- GROSVILLE : en intégralité

- HARDINVAST : en intégralité

- LIEUSAINT : en intégralité

- MAGNEVILLE : en intégralité

- MARTINVAST : en intégralité

- MORVILLE : en intégralité

- NEGREVILLE : en intégralité

- NEHOU : en intégralité

- PIERREVILLE : en intégralité

- RAUVILLE-LA-BIGOT : partie située à l’ouest de la D900 et au nord de la D418

- ROCHEVILLE : en intégralité

- SAINT-CHRISTOPHE-DU-FOC : en intégralité

- SAINT-GERMAIN-LE-GAILLARD : en intégralité

- SAINT-JACQUES-DE-NEHOU : en intégralité

- SAINT-JOSEPH : en intégralité

- SAINT-MARTIN-LE-GREARD : en intégralité

- SAINT-PIERRE-D'ARTHEGLISE : en intégralité

- SIDEVILLE : en intégralité

- SORTOSVILLE-EN-BEAUMONT : en intégralité

- SOTTEVAST : partie située au nord de la D62

- SOTTEVILLE : en intégralité

- TOLLEVAST : en intégralité

- VALOGNES : en intégralité

- VIRANDEVILLE : en intégralité

- YVETOT-BOCAGE : en intégralité

Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques. En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la direction départementale de la protection des populations (DDPP). Les demandes de laisser passer sanitaires doivent être effectuées auprès de la DDPP à l’adresse suivante : ddpp@manche.gouv.fr

La surveillance de la mortalité de l’avifaune sauvage est également renforcée par les agents de l’Office français de la biodiversité.

D’une manière générale, et afin de limiter la diffusion du virus, qui peut avoir d’importantes conséquences économiques, il est rappelé à l’ensemble des professionnels de la filière volaille et aux particuliers de respecter strictement les mesures de biosécurité (notamment la mise à l’abri mais également le nettoyage et la désinfection des tenues et équipements en élevage), sur l’ensemble du département et de rester extrêmement vigilants et d’informer leur vétérinaire sanitaire ou la DDPP en cas de mortalité anormale constatée.

Si vous êtes promeneurs, quelques recommandations importantes sont à respecter afin de limiter la diffusion du virus. Il est demandé de rester sur les chemins balisés et de ne pas approcher ni nourrir les oiseaux sauvages. Après une promenade dans cette zone, il est fortement recommandé de changer de tenue et de chaussures si vous devez vous rendre dans un élevage de volailles ou une basse-cour.

Toute découverte d’oiseaux sauvages morts doit faire l’objet d’une déclaration auprès de l'Office français de la biodiversité (OFB) - Service départemental de la Manche :

Tél. : 02 33 07 40 32 / courriel : sd50@odb.gouv.fr

Pour rappel, la consommation de viande, foie gras et œufs, et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volailles, ne présente pas de risque pour l’homme.

Pour de plus amples informations sur ces mesures, se référer au site : https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers

> AP - Zone de surveillance et zone de protection autour d'un foyer d'influenza aviaire - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,67 Mb