Violences intrafamiliales

Plan de continuité du 3919 et principaux dispositifs pendant le confinement

 
 
.

Le contexte particulier du confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie de COVID-19, peut malheureusement exacerber les violences conjugales et intrafamiliales.

 Les réponses nationales accessibles pour les victimes :

  • la plateforme http://arretonslesviolences.gouv.r/ est toujours active et accessible 24h/24. La personne peut alerter via un tchat soit un gendarme soit un policier formé en fonction de son lieu de domicile. L’accès à la plateforme peut être effacé pour ne pas mettre en danger la personne.
  • l’accessibilité du numéro d’écoute, de conseils et d’orientation le 3919 est réduite mais maintenue. Le 3919 est accessible de 9h00 à 19h00 du lundi au samedi.

ATTENTION
Il ne s’agit pas d’un numéro d’urgence : le numéro 17, qui met en relation avec les forces de l’ordre, doit être privilégié.

  • Le numéro d’aide aux victimes Justice 116 006 accessible 7j/7 de 9h à 19h (appel et services gratuits). Toutefois, il n’est pas en mesure de répondre directement aux appels. Les appelants sont invités à laisser leur numéro de téléphone ou à adresser un mél à victimes@france-victimes.fr. Les écoutants prendront contact avec eux dans les meilleurs délais et en fonction de l’urgence de la situation décrite.
  • Le Mouvement français pour le Planning familial reste accessible via un numéro national, anonyme et gratuit, le 0800 08 11 11 : il s’agit du numéro de la plateforme nationale Sexualités-contraception-IVG qui peut aussi accompagner des situations de violences conjugales et/ou sexuelles.
  • Réponses spécifiques pour les enfants et les jeunes jusqu’à l’âge de 21 ans :
    L’association Enfance et Partage propose un accueil téléphonique avec une équipe de bénévoles mobilisables au 07 62 49 51 63.

En cas d’urgence : le Service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger Allô enfance en danger. Le numéro 119 reste accessible 24h sur 24 / 7j sur 7 pendant cette période de crise sanitaire. Les temps d’attente peuvent être plus longs, et les appels d’enfants et d’adolescents sont prioritaires. Il s’agit d’un numéro gratuit, accessible depuis tous les téléphones, sur les plages horaires 7h-22h. https://www.allo119.gouv.fr/

Les réponses dans la Manche accessibles pour les victimes :

→ Le Centre d’Information aux Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) de la Manche a transféré ses permanences psychologiques et juridiques en direction des victimes de violences vers des entretiens téléphoniques.
Le CIDFF 50 reste donc ouvert et joignable par téléphone au 02 33 94 77 05,

du lundi au vendredi de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h30.
http://www.cidffmanche.fr/  

Contact: https://www.cidffmanche.fr/nous-contacte r

→ l’ACJM (Association d’aide aux victimes, de Contrôle Judiciaire et de Médiation pénale) : le service d’aide aux victime continue de fonctionner de façon dématérialisée, assistants socio-judiciaires et psychologues sont mobilisés. Des entretiens par skype sont également possibles sur demande des usagers.
De 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 – du lundi au vendredi : information sur les conséquences du confinement sur les procédures, information juridique, écoute et soutien
Contacts : 02 33 19 05 80
acjm.coutances@wanadoo.fr ou acjm.cherbourg@wanadoo.fr

→ Association Femmes (Cherbourg) – CHRSCentre d'hébergement et de réinsertion sociale Louise Michel - Service la Belle échappée – continuité du service par téléphone. Un lien est assuré avec le CHRSCentre d'hébergement et de réinsertion sociale Louise Michel pour les situations d’urgence et la mise à l’abri.
Contact : 02 33 88 55 77 (ligne éducative CHRSCentre d'hébergement et de réinsertion sociale 24/24 7/7) / 06 25 81 36 40 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30

→ Accueil de jour 50 pour les femmes victimes de violences - CHRSCentre d'hébergement et de réinsertion sociale La Villa Myriam à Saint-Lô : l'accueil de jour fonctionne par téléphone 24h/24h. Les accueils pour les hébergements d'urgence pour les victimes de violences sont maintenus.
Contact : 02 33 57 75 67 - Accueil téléphonique 24/24 7/7
Accueil d’urgence si besoin

→ Accueil de jour des femmes victimes de violences Sud Manche - CHRSCentre d'hébergement et de réinsertion sociale Le CAP Avranches – permanences d’écoute : le service est maintenu par téléphone. Lien avec le CHRSCentre d'hébergement et de réinsertion sociale Le Cap pour les hébergements d’urgence qui sont maintenus.

De 9h à 18h du lundi au vendredi (+ astreinte en dehors de ces heures)
Contact : 02 33 60 94 26 / 06 37 45 65 60
Courriel : accueildejour@adseam.asso.fr

→ Pôle famille Egalité Femmes-Hommes, parentalité de Granville : l’accueil et l’information est maintenue par téléphone durant le confinement :
Lundi : de 14h à 17h - Mardi : de 10h à 12h - Mercredi : de 10h à 12h et de 14h à 17h-  Jeudi : de 10h à 12h - Vendredi : de 10h à 14h + Standard du CCASCentre communal d'action sociale relayé sur les portables d’astreintes des travailleurs
sociaux.Possible de laisser ses coordonnées pour être recontacté.
Contact : 02 33 91 23 30 / 07 72 35 43 56 Courriel : pole.famille@ville-granville.fr

Numéro vert gratuit 7j/7 et 24h/24 : 0 801 902 450

→ Unité Médico-judiciaire (UMJ) du Centre Hospitalier de Saint-Lô :

L’accueil sur site à l’Unité médico-judiciaire est maintenu en cas d’urgence.
Contact : 02 33 06 30 78 : pour les urgences médico-judiciaires et les constats urgents pour les victimes de violences sur réquisitions.
Du Lundi au vendredi (8h30- 18h30) (+ astreinte régionale CHU de Caen en dehors de ces heures)

→ Unité Médico-judiciaire (UMJ) du Centre Hospitalier Public du Cotentin
(Cherbourg : L’accueil sur site à l’Unité médico-judiciaire est maintenu en cas d’urgences médico-judiciaires et les constats urgents pour les victimes de violences sur réquisitions
Contact : 02 33 20 78 97 (secrétariat - du Lundi au vendredi (8h30- 16h15) /
portables de service hors ces heures pour toute urgence : Dr Suzat – 06 02 15 89 48
(Lundi mardi mercredi) / Dr Dohen – 06 02 14 08 72 (Lundi jeudi vendredi) + astreinte régionale CHU de Caen en dehors de ces heures)

→ Association Sortir du silence (violences sexuelles) :
Permanences téléphoniques durant le confinement : Contact : 02 33 93 92 72 le lundi 11h- 13h et le mercredi 18h – 20h :

→ Dispositif départemental - Équipe mobile sanitaire : peut permettre un repérage des situations et un lien avec les personnes isolées et confinées ayant besoin d’aide.
A la demande de l'ARSAgence Régionale de Santé, un dispositif de prise en charge des population en situation de précarité pour l'ensemble du département a été mis en place avec une structuration d’équipe mobile sanitaire à partir des Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS).

L'objectif est de maintenir une prise en charge médico-sociale des patients les plus fragiles pendant toute la période épidémique du COVID19. Le confinement et les difficultés d’accès aux soins qui en découlent renforcent la vulnérabilité des plus démunis.

La coordination du dispositif est assuré par la PASS pivot du Centre Hospitalier Public du Cotentin. La PASS de Saint-Lô et celle d'Avranches-Granville peuvent avoir aussi le recours de la psychiatrie avec La fondation Bon Sauveur ( Equipe mobile Psychiatrie Précarité pour le Nord Manche, le Centre médico-psychologique (CMP) Demaison pour le centre Manche et l’Équipe Mobile Précarité Exclusion du Centre hospitalier de l' Estran).

Dans le secteur du Sud Manche : le Centre Hospitalier Avranches Granville (CHAG) et le Centre hospitalier de l'estran ont mutualisé leurs équipes constituées respectivement de la PASS (permanence d’accès aux soins de santé pour le CHAG) et de l'EMPE (équipe mobile précarité exclusion pour l'estran). La coordination du dispositif est permise par deux assistantes sociales assurant une permanence téléphonique du lundi au vendredi et de 9h à 17h, évaluant ainsi en première ligne les besoins et les recours à activer.

Ces équipes pourront visiter les personnes les plus isolées et faire une première évaluation de leur état de santé. Elles auront la possibilité ensuite de bénéficier si jugé nécessaire d'un avis médical auprès d'un référent somaticien (CHAG) et d'un référent psychiatrique (CHS estran) identifiés.

En outre, les urgences des sites d'Avranches Granville et St Hilaire assurent toujours l'accueil de toutes les situations nécessitant des soins et un accompagnement (dont les situations de violences). Les urgences pédiatriques et gynécologiques sont assurée sur Avranches, l'orthogenie est aussi opérationnelle.

numéros utiles
coordonnées CMS

Réponse spécifique à l’échelle du département pour les jeunes de 11 à 25 ans :

→ Maison des adolescents de la Manche :
De 9h – 17h du lundi au jeudi, de 9h – 12 h30 le vendredi. Présence aussi pour les professionnels. Centralise les appels pour les ados 15-25 ans, évalue et fais le relais avec le secteur psychiatrique du département de la Manche si besoin d’une prise en charge.
Programmation des rdv par téléphone avec les professionnels de la MADO. Activité promeneurs du Net maintenue.

CONSEILS PRATIQUES EN CAS DE VIOLENCES CONJUGALES EN PÉRIODE DE CONFINEMENT :

→Si vous êtes victime : évitez de téléphoner au moment d’une mise en danger potentielle et effacez les traces de votre passage sur Internet et/ou dans votre journal d’appels du téléphone portable.
Restez calme et appelez le 17 en cas d’urgence ou bien le 3919 ou encore le numéro des
associations d’aide aux victimes lorsque vous êtes moins susceptible d’être vu ou entendu
par votre conjoint violent.

→Si vous êtes témoin en faisant notamment partie du voisinage : appelez le 17 en cas
d’urgence ou bien appelez le 3919 si besoin de conseils ou encore utilisez le tchat de la
plateforme : http://arretonslesviolences.gouv.fr/

Conseils pratiques en cas de violences conjugales en période de confinement

Si vous êtes victime : évitez de téléphoner au moment d’une mise en danger potentielle et effacez les traces de votre passage sur Internet et/ou dans votre journal d’appels du téléphone portable.

Restez calme et appelez le 17 en cas d’urgence ou bien le 3919 ou encore le numéro des associations d’aide aux victimes lorsque vous êtes moins susceptible d’être vu.e ou entendu.e par votre conjoint violent.e.

Durant un épisode de violence, vous devez réfléchir et agir vite afin d’assurer votre sécurité et celle de vos enfants.
Comment s’organiser ? Quoi emporter ? Dans un contexte de violence conjugale, il est important de prévoir les gestes à poser afin d’assurer votre sécurité. Si vous songez à quitter le domicile, même temporairement, vous pouvez faire un certain nombre de choses à l’avance :

  • Gardez une valise, un sac là où vous pouvez y avoir accès rapidement et facilement.
  • Assurez-vous de pouvoir prendre vos vêtements, votre trousse de médicaments et vos vêtements ainsi que ceux de vos enfants.
  • Assurez-vous de pouvoir prendre de l’argent comptant, carte bancaire, pour pouvoir prendre un taxi ou passer un appel téléphonique.
  • Assurez-vous de pouvoir prendre vos documents d’identité : passeport, votre carte d’assurance-maladie et vos documents légaux de toute nature vous concernant vous, et vos enfants, etc.
  • Assurez-vous que votre sac à main, votre portefeuille, vos papiers d’identité, vos clés et autres articles d’urgence se trouvent à un endroit, que vous seule connaissez et qui est facile et rapide d’accès pour vous au cas où vous auriez à quitter la maison rapidement.
  • Rappelez-vous toujours que votre priorité c’est votre sécurité et celle de vos enfants.

→Si vous êtes témoin en faisant notamment partie du voisinage : appelez le 17 en cas d’urgence ou bien appelez le 3919 si besoin de conseils ou encore utilisez le tchat de la plateforme : http://arretonslesviolences.gouv.fr/

→Si vous êtes témoin de violence commise sur un enfant, appelez le 17 en cas d’urgence ou bien appelez le 119.

→Si vous êtes sans moyen et sans aucune solution d’hébergement pour vous (et vos enfants), appelez le 115, une solution vous sera proposée.

Communiqué de presse du 15 avril 2020 :

> Point d'accueil concernant les violences faites aux femmes-Hypermarché Auchan La Glacerie - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,48 Mb

Communiqué du 10 avril de la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les discriminations :

> Parents isolées refusés à l'entrée des magasins - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,46 Mb