Classement sonore ( actualisé le 26 octobre 2012 )

 
 

Les voies concernées : toutes les voies dont le trafic est supérieur à 5000veh/j, tous réseaux confondus.

Données d'entrée : trafic à 20 ans, %PL, vitesse, rampe, type de revêtement, type de rue (tissu ouvert ou rue en U).

Le site autour de la voie (relief, merlon, etc) n'est pas pris en compte.

Résultat : un classement en 5 catégories en fonction du bruit émis au bord de la voie ; un fuseau autour de la voie dont la largeur dépend de la catégorie (10m pour la catégorie 5 à 300m pour la catégorie 1, de part et d'autre de la voie) qui représente la zone exposée à des niveaux de bruit à terme de plus de 60 dB(A).

Ce fuseau amène les constructions nouvelles qui s'y implantent à se protéger du bruit de l'infrastructure (un isolement de façade minimal qui dépend de la catégorie doit être garanti).

Le classement sonore, qui doit être arrêté par le préfet et publié entre autres sur internet, est annexé aux PLUPlan local d'urbanisme des communes concernées. C'est le seul document opposable, et le seul dispositif préventif de la lutte contre le bruit. Il doit être actualisé tous les 5 ans.

Le classement sonore est établi par l’État, et doit aussi être fait pour les voies ferrées, en général il est fait directement par RFFRéseau ferré de France.

> Arrêté classement sonore 1999 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,60 Mb

> Carte au format Pdf du classement sonore 1999 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,23 Mb