Actualités

Lancement du sous-marin Suffren en présence du Président de la République, vendredi 12 juillet

 
 
Lancement du sous-marin Suffren en présence du Président de la République, vendredi 12 juillet

A l'occasion du lancement du sous-marin nucléaire d'attaque Suffren, E. Macron, Président de la République s'est rendu à Naval Group à Cherbourg, en présence de F. Parly, Ministre des Armées et L. Reynolds Ministre de la Défense Australienne.

Lors d’une cérémonie présidée par le Président de la République française Emmanuel Macron, Naval Group a lancé le 12 juillet 2019, à Cherbourg, le Suffren, premier d’une série de sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) de dernière génération. Cet événement est une étape clef dans l’avancement du programme Barracuda au profit de la Marine nationale.

Le Suffren : un saut technologique et capacitaire

Le Suffren est l’un des sous-marins les plus discrets au monde. Cette caractéristique, associée à ses capacités de détection avancées, garantissent sa supériorité acoustique.

Avec le Barracuda, la Marine nationale disposera pour la première fois, d’une capacité de frappe dans la profondeur à partir de sous-marins, grâce à l’emport des missiles de croisière navals (MdCN) de MBDA. Il permet également la mise en œuvre discrète de forces spéciales, notamment grâce à son « sas nageurs » et à l’emport optionnel d’un hangar de pont permettant le déploiement des véhicules sous-marins des commandos.

Enfin, plus discret, plus manœuvrable et plus mobile, le Suffren dispose de systèmes de dernière génération et notamment d’une conduite centralisée et automatisée.

Les caractéristiques techniques du Suffren

  • Déplacement en surface : 4 700 tonnes
  • Déplacement en plongée : 5 300 tonnes
  • Longueur : 99 mètres
  • Diamètre : 8,8 mètres
  • Armement : missiles de croisière navals (MdCN), torpilles lourdes filoguidées F21, missile antinavire Exocet SM39 modernisé
  • Propulsion hybride : un réacteur à eau pressurisée dérivé des chaufferies équipant les SNLE type Le Triomphant et le porte-avions Charles-de-Gaulle, deux turbines de propulsion, deux turbo alternateurs et deux moteurs électriques
  • Equipage : 65 personnes + commandos
  • Disponibilité à la mer: > 270 jours par an

Pour en savoir plus cliquez ici