Actualités

Fermeture exceptionnelle de la Cité Administrative - vendredi 7 décembre

 
 
Fermeture exceptionnelle de la Cité Administrative - vendredi 7 décembre

Communiqué de presse -

En raison des informations très inquiétantes qui circulent sur les réseaux sociaux dans le cadre de l’appel à manifestation non autorisée à Saint-Lô, devant la Préfecture, le vendredi 7 décembre et pour prévenir de tout risque d’incident grave et d’atteinte à la sécurité des fonctionnaires des services de l’État sur site et de nos concitoyens aux abords, j’ai décidé de prendre les mesures suivantes :

- la cité administrative de Saint-Lô sera fermée le vendredi 7 décembre.

Les services de la Préfecture, la Direction Départementale des Finances Publiques, l’Agence Régionale de Santé, l’Office National des Anciens Combattants, l’Unité Départementale de l’Architecture et du Patrimoine, l’Inspection d’Académie ainsi que le Restaurant Administratif ne seront pas accessibles.

- les parkings de la cité administrative seront évacués et les stationnements aux abords seront interdits par arrêté du maire de Saint-Lô.

- un dispositif de maintien de l’ordre sera déployé sur le site.

Dans ces conditions j’appelle les habitants de Saint-Lô à la plus grande vigilance et à la plus grande prudence, notamment en matinée, en leur conseillant d’éviter de circuler, en véhicule ou à pied, dans le secteur de la Préfecture.

Afin d’éviter de la même façon de mettre en insécurité des sapeurs pompiers et leurs familles, la cérémonie départementale de la Sainte-Barbe et la soirée de convivialité qui y est associé sont elles aussi annulées et reportées à une date ultérieure.

J’en appelle, une fois encore, au calme et au sens des responsabilités de chacun. Notre démocratie ne peut respirer, notre République ne peut vivre, sous la menace permanente d’exactions, d’actions violentes, de dégradations, physiques ou verbales.

Après les annonces importantes et significatives faites par le gouvernement, une phase nouvelle de dialogue et de concertation doit s’ouvrir.

Elle doit se dérouler dans le calme et le respect mutuel.

Jean-Marc SABATHÉ